N°24 – bois et sous-bois, contes en forêt

 

| Éditorial

Et si, pour échapper à la chaleur estivale, nous nous enfoncions dans l’ombre verte et rafraîchissante des sous-bois ?
Oui, sautons le pas ! Et, ensemble, pénétrons dans cette forêt où les arbres, conteurs immémoriaux et gardiens fidèles des rêves de nos aïeux, nous attendent.
À l’abri des feuillages tout bruissants de contes et de légendes, vous irez à la rencontre des imaginaires forestiers d’hier et d’aujourd’hui et traverserez de bien étranges réalités peuplées de créatures surnaturelles, de chevaliers, d’ermites, de bûcherons, de…
Mais laissez-vous plutôt porter par le murmure des feuilles de ce nouveau numéro de La Grande Oreille, car au fil des articles bien des surprises vous sont réservées… D’ailleurs, la forêt n’est-elle pas un refuge où l’on se perd pour mieux se (re)trouver ?
Après cette balade initiatique et régénératrice, selon vos envies et votre plaisir, vous pourrez diriger vos pas vers Haïti, le Burkina Faso, la Suisse ou l’Aubrac ; ou encore, partir à la recherche de “La Pantoufle oubliée” de Cendrillon et des mille et un trésors du patrimoine du conte…
Pour ponctuer ce beau voyage, nous vous proposons un petit devoir de vacances que vous pourrez faire sous un parasol, à l’ombre d’une charmille ou, au crépuscule, bercé par le chant des oiseaux : il nous tient en effet à cœur de savoir ce que représente La Grande Oreille pour vous et la façon dont vous souhaitez la voir évoluer.
Bel été forestier et agréable lecture.

Lionnette Arnodin et toute la rédaction


PDF :

| Les premières pages de la revue


Get Adobe Flash player

Afficher les premières pages en plein écran :



  • Liens
    À consulter ici.
    Envoyez-nous vos informations (spectacles, formations, conférences, festivals) pour que nous les annoncions parmi nos actualités.